Chronique n°10 : L’aumône en tant qu’expiation des péchés de la communauté

Dans les registres paroissiaux de la petite ville d’Amilly, peuplée d’environ 1.000 habitants à l’orée du 18ème siècle, on retrouve de temps à autre, en fin d’année, la liste des aumônes envers les pauvres. Une mention qui n’a rien d’anodin…

A l’époque moderne perdure une tradition venu du Moyen-Âge, celle de l’aumône, considérée comme un acte rédempteur, le charité étant l’un des piliers de la chrétienté. Le don fait aux pauvres est un devoir de tout chrétien envers ses semblables. Il est la responsabilité de l’Église qui se protège elle-même ainsi que l’aristocratie en y trouvant des justifications bibliques. Dans l’acte de fondation de l’abbaye de Cluny, on trouve par exemple la mention suivante : « Si la Providence de Dieu veut qu’il y ait des hommes riches, c’est afin qu’en faisant un bon usage des biens qu’ils possèdent de façon transitoire, ils méritent des récompenses qui dureront toujours ». En somme, l’exploitation de son prochain est pardonnée si l’on s’en rachète en leur rendant une petite partie de ce qu’on leur a confisqué. C’est pourquoi la liste des dons est incluses à la suite de celle des sépultures, il s’agit de sauver l’âme des morts en aidant celle des vivants à s’élever.

Au-delà de cette charité trop bien ordonnée, se substituait fort heureusement, une solidarité paysanne qui perdurera longtemps mais déclinera à mesure que l’aristocratie confisquera et privatisera les terres communales. Les paysans s’organisaient de manière à cultiver leurs propres champs ainsi que des champs communs qui permettaient, en cas de coup dur, de subvenir aux besoins des familles ayant subit de mauvaises récoltes. Les nombreuses jacqueries auront souvent comme point de départ, la résistance à cet état de fait et à une imposition de plus en plus injuste, présurant les plus fragiles au profit des plus forts. De nos jours encore, la charité tend à remplacer la solidarité, pourtant plus durable, plus juste, moins coûteuse…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s